Menu Fermer

Pourquoi la gestion de contenus ?

La gestion de contenus a pour objets …

… des informations contenues dans les documents.

Ces trois étapes sont indissociables et chaque époque a contribué à leur optimisation.

Cela, pour 3 buts concrets :

À chacun sa gestion de contenus !

Beaucoup de secteurs professionnels utilisent déjà des solutions de gestions de contenus sans que l’on s’en aperçoivent, et pas uniquement dans l’informatique !

La gestion de fichier, une solution incomplète.

Les applications bureautiques ont été conçues dans les années 1980 pour permettre à chacun de créer du contenu numérique. Elles s’appuient sur des fichiers pour stocker les informations produites. Cette technologie montre aujourd’hui ses limites.

Des informations enregistrées en vrac

Les contenus bureautiques d’un document sont enregistrés en vrac dans un fichier, quelle que soit leur nature, sans identification des contenus.
Les systèmes d’exploitation Windows, IOS (Apple) ou Linux prennent en charge la gestion de ces fichiers

1,5 mois de travail perdu pour chacun

L’étude conduite par Dexyde en 2020 auprès de 150 cadres dirigeants français montre que l’utilisation des fichiers nous contraint à passer plus d’une heure par jour à effectuer des opérations non productives.    [read more]

Nous passons, de fait, nos journées à réaliser des opérations sans valeur ajoutée :

– changer de répertoire,
– chercher le bon fichier, sur le serveur, le poste de travail ou dans la messagerie,
– s’assurer que la version trouvée est bien celle dont on a besoin,
– recréer une information écrasée ou dont on ignore l’existence.

Sur une année, cela représente un mois et demi de temps gaspillé !

[/read]

Une aiguille dans une botte de foin

Les fichiers ne portent comme information que :

– leur nom
– leur date
– leur taille 
– leur auteur
– leur répertoire de stockage.   [read more]

Aucun moyen de savoir s’il existe des doublons des informations contenues dans le fichier, ni même qui a eu accès au contenu de ce fichier et quelles en ont été les modifications. [/read]

Faire et défaire, c’est toujours travailler

Les fichiers fonctionnent comme des boîtes hermétiques qui ne communiquent pas entre elles. Cela devient un vrai problème lorsqu’on doit actualiser les contenus. [read more] Lorsque plusieurs fichiers partagent une même information, l’utilisateur doit réaliser l’actualisation manuellement, avec les contraintes de relecture et le risque d’oublis que cela implique. [/read]

Aide-toi car la bureautique ne t’aidera pas

La bureautique actuelle ignore ce que contiennent les documents, n’informe pas l’utilisateur sur le niveau de remplissage d’un document et ne l’alerte pas lorsque des informations manquent ou doivent être actualisées.

Etes-vous assuré de bien protéger vos contenus ?

Qui n’a jamais perdu des informations parce qu’il a oublié de sauvegarder son fichier ou qu’il a écrasé une version intermédiaire ?

Les suites bureautiques ne proposent pas de gestions fine de l’accès à l’information par version ou par contenu. [read more] Ce qui empêche d’assurer la confidentialité des données.

De plus, les contenus stockés en mode SAAS (Software as a Service), comme Google et Microsoft sont exposés au Cloud Act et à l’article 702 du FISA. Ces dispositions font planner une menace sur les données bureautiques de vos entreprises ou administrations. [/read]

Pourquoi abîmer notre planète ?

Aujourd’hui, la consommation d’électricité du numérique représente déjà deux fois la consommation totale de l’Allemagne et nous ne faisons pas assez pour en freiner la croissance. La réplication de l’information devient le cauchemar des DSI et des utilisateurs. [read more] 
– L’impossibilité de partager des contenus spécifiques contraint l’utilisateur à les répliquer dans chaque document.
– La bureautique actuelle n’autorise pas de modifications à la marge. Toute nouvelle version nécessite la duplication de l’ensemble du document initial puis de sa modification dans le nouveau document
Démultiplication des documents à chaque diffusion.

Ici, pour l’envoi à deux destinataires, le nombre d’exemplaires du document envoyé à été multiplié par 6. [/read]

La gestion de contenus comment ça marche ?

La véritable gestion de contenus consiste à centraliser et indexer dans une bibliothèque des informations de tous types (données, tableaux, images, textes, vidéos, graphes, ect …) pour en permettre l’accès en temps réel depuis les environnements Microsoft, Google ou Open Office.

La gestion de contenus mise en oeuvre.

Une productivité inédite !

Création de documents dynamiquement actualisables.

Chacun peut créer des documents actualisables et des supports synchronisés.
Fini les mises à jour fastidieuses et sources d’erreurs.

Suivi en temps réel de l’avancée de chaque document.

Le travail en équipe est facilité.

Chacun sait ce qu’il a à faire et contribue au document, sans même avoir à l’ouvrir. Rien n’est oublié.

Accès rapide à une information tracée, contextualisée et qualifiée.

Aucune information n’est écrasée.

Pour chaque version, l’utilisateur en connaît l’usage et la diffusion. Ce qui lui permet d’identifier rapidement la version dont il a besoin.

De la démocratie en entreprise.

Les experts ont la maîtrise exclusive des bases de données et des applications métiers, informations de référence de l’entreprise.

A l’inverse, la bureautique permet à chacun de s’exprimer.
Gérer les contenus des documents bureautiques valorise cette information précieuse et en facilite le partage.

Les idées se développent plus vite, les informations se retrouvent plus facilement, et avec une meilleure sécurité, même lorsqu’une personne est absente ou a changé de poste.

Mettons à l’abris nos secret

Accès restreint aux informations